Le Maroc présent à la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire espagnole

488
Le premier président de la Cour de cassation, Mustapha Fares, en compagine du roi FelipeVI d'Espagne. Crédit: DR

Une délégation judiciaire marocaine de haut niveau a pris part à la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire en Espagne, présidée mardi à Madrid par le roi Felipe VI d’Espagne.

Conduite par le premier président de la Cour de cassation, Mustapha Fares, la délégation marocaine était composée du procureur général du Roi près la même juridiction, Mhamed abdnabaoui, de la présidente de Chambre à la même cour, Naziha El Harrak, ainsi que Adel El Bouyahyaoui, magistrat de liaison marocain en Espagne.

Les membres de la délégation marocaine, qui ont fait partie des personnalités ayant salué le souverain espagnol à cette occasion, ont pris part à cette cérémonie sur invitation du président du Tribunal suprême et du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) espagnol, Carlos Lesmes, indique un communiqué de la Cour de Cassation.

S’exprimant à cette occasion, Carlos Lesmes et Consuelo Madrigal, procureur général de l’Etat espagnol, se sont félicités des excellentes relations de coopération unissant le Maroc et l’Espagne dans le domaine judiciaire. Les deux magistrats espagnols ont tenu aussi à rendre un vibrant hommage à la participation de la délégation marocaine à cette cérémonie.

Le Maroc, déjà invité d’honneur pour l’année judiciaire 2016, est le premier pays arabe et africain à être invité à prendre part à l’ouverture de l’année judiciaire en Espagne, selon la même source.

Pour sa part, le premier président de la Cour de cassation et président délégué du conseil supérieur du pouvoir judiciaire Mostapha Fares a tenu dans une allocution de circonstance à remercier le tribunal suprême espagnol pour cette invitation et a félicité les autorités judiciaires espagnoles pour le succès de cette cérémonie.

Il a aussi profité de cette occasion pour réaffirmer aux responsables espagnols la ferme condamnation du Royaume du Maroc de l’attaque terroriste qui a visé la ville de Barcelone, relevant que cet acte criminel odieux reste contraire à toutes les valeurs humaines et aux préceptes religieux et porte atteinte à la sécurité et à la stabilité d’un pays voisin et ami.

Fares a exprimé au Roi Felipe VI et à l’ensemble des familles des victimes et au peuple espagnol ses sincères condoléances et sentiments de solidarité et de compassion, priant le Tout-Puissant d’avoir les victimes dans Sa sainte miséricorde, et d’accorder à leurs familles patience et réconfort et prompt rétablissement aux blessés.

Il a fait part également de la solidarité absolue du Royaume avec l’Espagne amie et de son engagement total dans les efforts internationaux visant à faire face au fléau du terrorisme et à en assécher les sources.

Organisée en coordination avec l’ambassade du Maroc à Madrid, la participation marocaine à cette cérémonie illustre la solidité et le caractère excellent de la coopération entre les Royaumes du Maroc et de l’Espagne en matière judiciaire, à l’image d’autres domaines comme le politique, l’économique ou le sécuritaire, souligne la même source.

Les deux Royaumes sont liés par plusieurs accords de coopération judiciaire, dont l’accord de jumelage signé en 1999 entre la Cour de cassation, le Tribunal suprême et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) en Espagne. Ces accords ont donné lieu à plusieurs activités de coopération et d’échange entre les deux parties.