Marche du 20 juillet à Al Hoceima: les partis de la majorité soutiennent l’interdiction 

Les partis de la majorité gouvernementale soutiennent la décision du ministère de l’Intérieur d’interdire la manifestation du 20 juillet appelée par le Hirak.

A l’issue d’une réunion tenue mardi 18 juillet, les partis de la majorité appellent la population d’Al Hoceima à « interagir positivement avec la décision de la préfecture d’Al Hoceima d’interdire la manifestation du 20 juillet afin de préserver le calme et l’ordre public ».

C’est ce qu’indique un communiqué des partis de la majorité qui ont tenu une réunion présidée par Saad Eddine El Othmani, chef du gouvernement, hier soir.

Ainsi les six partis de la majorité ont réitéré leur appel au calme dans la région «afin de permettre l’élaboration des divers chantiers de réformes et de développement et l’accélération du rythme de leur réalisation afin de répondre aux attentes des légitimes des citoyens», soulignent-ils.

«Il faut que tout le monde saisisse la portée de cette orientation et y adhère positivement. Et ce, dans le respect des dispositions de l’Etat de droit et pour éviter toute escalade dont les conséquences seraient préjudiciables à la population d’Al Hoceima et à son économie locale », lit-on dans le communiqué.