La majorité gouvernementale souligne sa cohésion et sa volonté de réformer

151

Les chefs des partis de la majorité gouvernementale ont souligné, lundi à Rabat, la cohésion et la cohérence des composantes du gouvernement, et réitéré leur détermination à aller de l’avant dans la mise en oeuvre des chantiers de réforme et stratégies en cours d’exécution, tous domaines confondus.

S’exprimant lors d’une rencontre lors de laquelle le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a présenté un document détaillant le bilan de quatre mois de l’action du gouvernement « 120 jours, 120 mesures », les chefs des partis de la majorité ont mis l’accent sur la nécessité de l’action menée par le gouvernement dans une courte durée eu égard aux réalisations très importantes accomplies, mettant en avant la nécessité de conjuguer les efforts en vue de poursuivre l’exécution du programme gouvernemental et de répondre aux attentes de la société.

Dans ce sens, le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, a fait part de sa satisfaction du bilan du gouvernement qui travaille selon une vision claire et animé d’une forte volonté dans l’optique de faire prévaloir l’intérêt suprême du pays, et ce par la mise en oeuvre de l’ensemble des projets et décisions du gouvernement dont l’objectif étant de promouvoir le développement du pays.

Il a également mis en avant la cohésion et la cohérence de la majorité du gouvernement, deux facteurs ayant permis à prendre moult décisions audacieuses en vue de renforcer les réformes dans lesquelles le Royaume s’est engagée, sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI.

De son côté, le secrétaire général du Mouvement Populaire (MP), M’hand Laenser a relevé que le bilan gouvernemental est « honorable » vu les réalisations « importantes » accomplies durant 120 jours, et a porté sur plusieurs domaines importants pour l’économie nationale.

M. Laenser s’est félicité de l’esprit de responsabilité et de cohérence marquant les différentes composantes de la majorité gouvernementale, qui travaille dans un climat d’écoute et de respect dans la cadre d’un engagement moral visant à faire face aux contraintes et à relever les défis en vue de promouvoir le développement du pays.

Pour sa part, le premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar a indiqué que son parti soutient toutes les mesures du gouvernement et assume l’entière responsabilité aux côtés des autres partis de la majorité.

Et d’ajouter que le gouvernement a, 120 jours durant, procédé au traitement de plusieurs questions dont notamment l’opération de transit des Marocains résidant à l’étranger (MRE), les colonies de vacances, la rentrée scolaire, la gestion des élections partielles, la poursuite de la mise en oeuvre des orientations royales, en sus des réformes relatives notamment à la justice, l’administration et l’enseignement.

Pour le secrétaire général du parti de l’Union Constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, il a estimé que la réunion d’aujourd’hui constitue « un message fort » concernant la cohésion des partis de la majorité gouvernementale et aussi des parlementaires de ces partis qui soutiennent le gouvernement dans la mise en oeuvre de ses programmes, soulignant à cette occasion l’impératif de poursuivre l’exécution des stratégies sectorielles et projets ambitieux lancés par SM le Roi.

Quant au membre du parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Abdelouahed Souhail, il a affirmé que la présentation du bilan du gouvernement est positif et constitue une occasion de communication et d’interaction avec les différentes composantes de la majorité.

Il a, en outre, insisté sur la nécessité d’accélérer la cadence du travail en vue de mettre en œuvre les dispositions de la Constitution, appelant à consolider la coopération entre les différents intervenants, majorité et opposition, et à interagir avec la société civile en vue de relever les différents défis.