L’héritière de Zefzafi libérée après s’être rendue à la police

160

Nawal Ben Aissa, cette mère de famille qui a succédé à Nasser Zefzafi à la tête du Hirak, a été interrogée par la police puis relachée ce jeudi.

 

Quelques heures avant d’être auditionnée par la police puis relâchée ce jeudi 1er juin, Nawal Ben Aissa, nouvelle leader du mouvement social au Rif qui a succédé à Nasser Zefzafi après son arrestation lundi dernier a réagi en publiant une vidéo.

Elle y déclare qu’elle allait se rendre à la police après avoir su, ce jeudi matin qu’elle faisait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par le procureur du roi à Al Hoceima.

Dans la vidéo publiée en direct sur sa page Facebook, cette maman raconte qu’elle a envoyé ses quatre enfants se réfugier chez des proches pour éviter qu’ils soient traumatisés par son arrestation.

 

تحياتي لكم مزيدا من الصمود

Publiée par Nawal Ben Aissa sur Jeudi 1 juin 2017

 

«Je n’ai rien fait, je suis sortie pacifiquement réclamer les droits les plus basiques. Je défends les nécessiteux. Je n’ai pas peur et je compte me rendre aux autorités», a-t-elle relevé remerciant tous ceux qui ont soutenu le Hirak dans diverses villes du royaume.

Pour rappel, plus d’une quarantaine d’activistes d’Al Hoceima, dont Nasser Zefzafi leur meneur, ont été arrêtés sur ordre du parquet général près du tribunal d’Al Hoceima. Les mis en cause sont accusés de vouloir porter atteinte à la sécurité intérieure du pays.