Les députés prêts à tenir une session extraordinaire pour examiner les textes approuvés devant le Roi

99

La Chambre des représentants est disposée à tenir une session extraordinaire pour l’examen des projets de loi organique relatifs aux élections et à la généralisation de la couverture sociale, approuvés jeudi en conseil des ministres, a affirmé le président de cette institution législative, Habib El Malki.

Lors d’une conférence de presse, vendredi à Rabat, à l’issue de la clôture de la première session législative, El Malki a souligné que la session d’octobre a été marquée par l’examen des développements positifs de la question nationale, ajoutant que la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis d’Amérique constitue un tournant décisif qui conforte la légalité de la position marocaine.

Cette session a également été marquée par la question de lutte contre Covid-19 et ses répercussions, a-t-il relevé, notant que le Maroc a pu relever ce défi et réaliser des acquis, sous la sage conduite du Souverain.

Sur le plan législatif, la Chambre des représentants a notamment consacré deux séances à l’adoption de cinq propositions de loi, a-t-il rappelé, mettant l’accent sur l’interaction positive du gouvernement avec ces initiatives.

L’ambition est d’intensifier le dialogue et le débat avec l’exécutif sur les quelque 223 propositions de loi qui se sont cumulées et qui revêtent un caractère urgent, a-t-il confié.

De même, la Chambre des représentants a approuvé, durant la session d’octobre, 40 textes législatifs, dont cinq propositions de loi et tenu 39 séances plénières, dont trois consacrées à la question du Sahara, a rappelé El Malki, qualifiant le bilan de « très positif », dans la mesure où la Chambre a interagi avec les attentes de la société marocaine, avec un focus sur la question de l’intégrité territoriale, les travaux de contrôle, la diplomatie parlementaire et la pandémie de coronavirus.