L’élection d’un député MP invalidée par la cour constitutionnelle

190

La cour constitutionnelle vient d’invalider l’élection du parlementaire du mouvement populaire Hamid Ibrahimi, élu à l’issue du scrutin du 7 octobre 2016 dans la circonscription de Benimellal.

Dans une note datée du 11 juillet 2017, la Cour constitutionnelle a invalidé l’élection de Hamid Ibrahimi, parlementaire du mouvement populaire à cause de sa campagne électorale marquée par diverses anomalies.

La Cour a ainsi appelé à organiser des élections partielles dans la circonscription de Benimellal.

En cause, la distribution par ledit parlementaire d’affiches électorales tronquées lors de la campagne électorale.

Il est question, d’un côté, de listes électorales contenant des photos individuelles des candidats sans définir leur statut.

D’un autre côté, est pointée la diffusion de deux photos seulement: une première dudit député en tant que tête de liste et une deuxième concernant un autre candidat sans citer son classement.

Pour la cour, c’est là une manipulation visant à induire en erreur les électeurs pour leur faire croire qu’il s’agit d’un mode de scrutin uninominal et non par liste.