Jour J pour les législatives françaises au Maroc

85
(c)AFP

Au Maroc, comme ailleurs dans le monde, les Français élisent leurs députés ce dimanche. Quel est l’état des lieux dans la 9e circonscription, dont le royaume constitue la plus grosse réserve d’électeurs ?

Quelques semaines après avoir élu Emmanuel Macron président de la république, les Français s’apprêtent à voter ce dimanche leurs 577 députés. En amont, les campagnes ont battu leur plein partout dans l’Hexagone et dans chacune des 11 circonscriptions des Français de l’étranger. Au Maroc, qui appartient à la 9e circonscription, le 1er tour des législatives françaises se déroule ce dimanche 4 juin et le second tour le 18 juin.

La circonscription de tous les désirs?

La lutte est particulièrement ardue dans la 9e circonscription qui regroupe 16 pays de l’Afrique du Nord et de l’Afrique de l’Ouest: le Maroc, l’Algérie, la Libye, la Tunisie, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Mauritanie, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Sénégal, la Sierra Leone, la Côte d’Ivoire et le Liberia. Pas moins de 27 candidats (liste complète ici) sont en lice pour remporter le siège de représentant des 150.000 Français de cette zone. En comparaison, aucune des 10 autres circonscriptions des Français de l’étranger ne compte plus de 18 candidats.

Le Maroc incontournable

Parmi les nombreux candidats à l’assaut du siège de représentant de la 9e circonscription des Français de l’étranger, deux se sont mis en avant ces dernières semaines au Maroc, où réside le tiers de l’électorat concerné. Il s’agit de M’jid El guerrab et Leila Aïchi. Après moult rebondissements, le premier est finalement devenu le candidat d’En Marche!, tandis que la deuxième se présente sous la bannière du Modem, après le tollé causé par son investiture en tant que candidate de la Majorité Présidentielle.

La 9e circonscription est disputée par tout l’éventail politique français, du PS au FN, en passant Europe-Ecologie Les Verts, l’UDI, Les Républicains, La France Insoumise, etc. L’on compte également plusieurs candidats sans appartenance politique.

Le vote des Français du Maroc est déterminant dans la lutte pour le siège de représentant de la 9e circonscription, d’autant que plusieurs candidats vivent ou sont originaires du Maroc. On parle, entre autres, de M’jid El guerrab, mais également de Pascal Capdevielle et Frédéric Elbar, tous deux nés et installés au Maroc. Même la candidate FN Dalila Fortin est Marocaine par sa mère.

Quid des promesses?

Au niveau des programmes, outre les revendications propres à leurs partis respectifs, la majorité des candidats aux élections législatives pour la 9e circonscription se rejoignent sur certains points. Ils promettent notamment aux électeurs une meilleure protection sociale à l’étranger, la gratuité voire une forte limitation des frais de scolarité, une meilleure reconnaissance de la bi-nationalité dans leur pays d’accueil, et plus d’accessibilité et d’efficacité au niveau des services consulaires.