Jettou passe au peigne fin les dépenses des candidats aux législatives 2016

742

Désormais, les enquêtes de la Cour des comptes ne se limitent plus au soutien public destiné aux campagnes électorales des partis politiques, mais concerneront désormais la totalité des fonds publics accordés aux partis.
Alors que la mission des magistrats de la Cour des comptes se réduisait durant les derniers mois au contrôle des dépenses par les partis des subventions publiques dédiées aux élections communales et régionales de 2015, désormais le nouvel audit de la Cour touchera de nouveaux volets.
Il s’agit des dépenses des partis effectuées lors des congrès, ainsi que l’utilisation de la contribution de l’État dans la campagne des élections législatives de 2016, rapporte Al Massae dans son édition du jeudi 4 janvier
Selon la même source, les magistrats de la Cour attendaient que les délais fixés aux partis par le ministère de l’Intérieur arrivent à échéance pour exiger les comptes-rendus définitifs des partis qui ont bénéficié des subventions au titre des dernières élections législatives. C’est ainsi que démarrera l’opération d’audit qui mettra l’accent sur deux axes principaux.
Le premier axe vise à vérifier si les dépenses des partis respectent les normes fixées par le gouvernement, alors que le second examinera la conformité de la procédure selon laquelle les candidats ont reçu leur part de subventions lors des élections législatives.
Selon le quotidien, l’audit consistera, outre à passer au peigne fin l’ensemble des justificatifs, factures et documents certifiant les dépenses des partis, à interroger des candidats des partis pour s’assurer qu’ils ont bien reçu les contributions qui leur ont été allouées et comment ils les ont gérées durant les élections.