Hirak: tensions au procès de Zefzafi, le juge lève l’audience

2929

Le procès des détenus du Hirak incarcérés à la prison d’Oukacha, qui se déroule ce mardi à Casablanca, a été suspendu suite à des différends entre le Comité de défense des détenus et le juge Ali Tarchi.

Le procès des détenus du Hirak d’Al Hoceima qui se tient ce 24 octobre à la cour d’appel de Casablanca vient d’être suspendu par le juge Ali Tarchi, apprend-on de Hassan Sounni, membre du Comité de défense des détenus du Hirak.

Selon Alyaoum 24, l’audience a été levée après de vifs échanges avec le Comité de défense qui réclamait le droit des détenus de se présenter devant l’instance plutôt que dans une cage dans la salle d’audience. La décision du juge Ali Tarchi a été suivie de slogans scandés par Nasser Zefzafi et les autres détenus sur place.

Le procès de ce mardi rassemble pour la première tous les détenus du Hirak incarcérés à Casablanca, y compris les leaders Nasser Zefzafi, Mohamed Jelloul, Nabil Ahamjiq et Rabie Lablaq. Les trois derniers, en particulier, sont en grève de la faim depuis plusieurs semaines.