Fès: des étudiants gauchistes tuent un étudiant islamiste

à 5:15

Des membres d'un mouvement islamiste estudiantin ("Attajdid Tollabi") affilié au Mouvement unicité et réforme (MUR, bras idéologique du PJD) et des étudiants gauchistes appartenant à "Annahj democrati Al Qaidi" (Voie démocratique basiste) se sont affrontés à coups de couteaux et de sabres dans l'après-midi d'hier sur le campus de l'université de Fès. Un étudiant islamiste, Abderrahim Hasnaoui, 21 ans, grièvement blessé, a succombé "après avoir été transporté d'urgence" au centre hospitalier universitaire Hassan II , selon un communiqué des autorités locales.
 

Le parquet général près la Cour d'appel de Fès a ordonné l'ouverture d'une enquête, précise la même source, faisant état de l'arrestation jeudi soir de quatre étudiants soupçonnés pour leur implication dans cet incident. Les investigations "se poursuivent pour présenter les responsables de cet incident devant la justice".
 
Une table-ronde qui tourne à la tragédie
Les affrontements ont éclaté après une tentative des "étudiants gauchistes d'empêcher par la force une table ronde organisée par les islamistes, sur le thème 'Islamistes, la gauche et la démocratie'", a précisé un journaliste sur place à l'AFP.
 
Parmi les invités à la table ronde figurait Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD, et soupçonné d'être derrière le meurtre d'un étudiantBenissa Ait Al Jid au début des années 90. C'est cette présence au sein de la faculté qui aurait provoqué l'ire des étudiants d'Annahj Democrati Al Qaidi, groupuscule violent d'extrême gauche.