Evénements d’Al Hoceima: Ramid fait le point avec les ONG

Mohcine Fikri a trouvé la mort par erreur suite à un geste involontaire d’un ami, a rappelé Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, jeudi lors d’une rencontre de communication avec des ONG.

Le ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid, a indiqué que cette rencontre de communication, à laquelle ont pris part des représentants des départements ministériels chargés des programmes de développement à Al Hoceima, vise le partage des informations et des données pour l’élaboration d’une vision commune des solutions possibles.

Concernant la mort de Mohcine Fikri, qui a constitué le début des protestations, le ministre a expliqué que les résultats des enquêtes et des poursuites effectuées par les autorités compétentes n’ont pas eu l’intérêt qu’elles méritent.

Selon Ramid, ces enquêtes ont révélé que Fikri a trouvé la mort par erreur suite à un geste involontaire d’un ami, comme l’a confirmé l’examen des enregistrements des caméras de surveillance installées sur les lieux. Il a ajouté que malgré ces faits, les autorités publiques continuent d’être accusées de son meurtre.

Ramid a, aussi, fait remarquer que pendant cinq mois, pas moins de 500 manifestations et rassemblements ont été organisés, au cours desquels aucun usage de la force de la part des autorités n’a été enregistré.

Toutefois, Ramid a estimé que certaines manifestations ont été marquées par des actes de violence contre les forces de sécurité, ayant fait des blessés à divers degrés dans leurs rangs, surtout lors d’une marche organisée à Imzouren qui a fait des blessés parmi les forces de l’ordre.

En ce qui concerne les allégations selon lesquelles certaines personnes arrêtées auraient été victimes de violence et de torture, Ramid a affirmé que les mesures juridiques nécessaires ont été prises au sujet de tous les prétendus cas.

Il a aussi indiqué que les mesures juridiques appropriées seront prises dès la fin de l’enquête à propos de ces cas ainsi que des rapports d’expertise médicale réalisés sur demande du Conseil national des droits de l’Homme, et qui ont été soumis récemment aux autorités judiciaires compétentes.

Le ministre a, par ailleurs, rappelé les réalisations en matière de développement signalant que le budget global alloué à la réalisation des projets programmés est estimé à près de 9,9 milliards de DH, répartis sur 522 projets (286 en cours de réalisation et 236 en cours de lancement) dans 14 domaines.

Par ailleurs, Ramid a soutenu que la méthodologie de travail pour le traitement des problèmes de la province d’Al Hoceima deviendra un modèle en la matière pour le traitement des problèmes dans le reste des régions.

Avec MAP