Demande de grâce au profit des détenus d’Al Hoceima: la délégation des prisons s’explique

301
Crédit DR

Les informations sur le refus des détenus de signer des « imprimés » relatifs à la demande de grâce royale sont dénuées de tout fondement, a affirmé samedi la Délégation générale à l’administration pénitentiaire.

La direction de la prison locale d’Al Hoceima n’a distribué aucun imprimé aux détenus du Hirak pour demander de grâce royale. «Tout simplement, parce qu’il n’existe pas un imprimé» du genre, a affirmé la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

Dans un communiqué publié samedi, la DGAPR dément ainsi les informations relayées sur des sites internet sur le refus des détenus de signer des « imprimés » relatifs à la demande de grâce royale.

A part fournir «des stylos et du papier aux pensionnaires» pour demander la grâce royale, «la direction de la prison locale d’Al Hoceima n’est jamais intervenue dans l’exercice de ce droit garanti par la loi à tous les détenus», a affirmé la même source.

A noter que plusieurs sites d’informations avaient fait écho d’une potentielle grâce royale accordée aux activistes du Hirak à l’occasion de l’Aïd Al Fitr.

Avec MAP