Contrairement à Benkirane, El Othmani plus conciliant avec le patronat

321
Crédit DR

Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani s’est entretenu mardi dernier avec des membres du patronat, une attitude qui diffère de celle de son prédécesseur à la tête du gouvernement.  

El Othmani réactive ses relations avec le patronat. Alors que l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane engageait un bras de fer avec les grands patrons d’entreprises, Saad Eddine El Othmani semble vouloir partir du bon pied avec eux. Le chef du gouvernement a tenu mercredi 20 septembre une « rencontre de consultation » avec une délégation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) conduite par sa présidente, Meryem Bensalah Cheqroun, comme l’indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

« Institutionnalisation du dialogue » et « renforcement du climat d’affaires », des expressions qui ont figuré dans la communication du chef du gouvernement, prouvant son intention de tourner la page avec la CGEM. Les thèmes de désaccord entre le gouvernement Benkirane et le patronat ont tous été abordés durant la rencontre: la réforme fiscale, l’amélioration de la compétitivité des entreprises nationales, les irrégularités des accès aux marchés publics, ainsi que la protection sociale. Lors du conseil gouvernemental hebdomadaire du jeudi 21 septembre, El Othmani a qualifié sa rencontre de « positive”.

Suite à cette réunion il a été même convenu de créer des groupes de travail conjoints chargés d’approfondir l’étude des différentes questions et propositions, parallèlement pour le dialogue social avec les centrales syndicales qui promettent une rentrée parlementaire chaude.