Conseil des ministres: le roi mécontent de la gestion du dossier Al Hoceima

915

Le Conseil des ministres s’est tenu cet après-midi du dimanche sous la présidence du roi Mohammed VI au palais royal de Casablanca. Le souverain a fait part de sa “déception” quant à l’avancement du programme “Al Hoceima Manarat Al Moutawassit  » dont les retards sont liés aux protestations dans la région.

Le communiqué du cabinet royal annonce que le roi Mohammed VI a dès le début de la réunion, fait part au gouvernement , notamment aux ministres concernés par le programme Al Hoceima “Al Hoceima Manarat Al Moutawassit « , de « sa déception, son mécontentement, et sa préoccupation, au sujet de la non-exécution des projets inscrits dans ce grand programme de développement dans les délais impartis ».

Ce programme accuse un gros retard, tous les congés ministériels dans les départements concernés sont suspendus jusqu’à nouvel ordre, pour assurer le suivi des projets concernés.

Abdelouafi Laftit et Mohamed Boussaïd, respectivement ministres de l’Intérieur et des Finances, ont été désignés par le roi pour le suivi et l’audit de la situation: « l’Inspection générale de l’administration territoriale et l’Inspection générale des Finances IGF, mèneront les enquêtes nécessaires et fixeront les responsabilités et établiront un rapport dans les plus brefs délais ».

Le roi a rappelé que ne doivent lui être présentés que des projets bouclés aussi bien pour le financement, les études, l’apurement du foncier, avec obligation de les lancer au plus vite.

Selon le cabinet royal, Mohammed VI a « mis l’accent sur la nécessité d’éviter la politisation des projets sociaux et de développement réalisés ou leur exploitation à des fins étroites ».

Au cours de ce Conseil des ministres, le premier depuis la désignation du gouvernement marocain début avril, le souverain a appelé à accélérer l’adoption d’un projet de loi renforçant l’indépendance du pouvoir judiciaire, et nommé de nouveaux gouverneurs, notamment à Al-Hoceima.

Par ailleurs, le roi du Maroc a nommé une dizaine d’ambassadeurs, notamment en Chine, en Arabie Saoudite, en Mauritanie, en Espagne, au Canada, en Ukraine, en Roumanie, en République Tchèque, au Ghana et à Cuba, ainsi qu’un ambassadeur permanent auprès de l’Office des Nations unies à Genève et un autre auprès de l’Union africaine.