Benkirane à Akhannouch: « On ne sait pas si ton parti est une colombe ou un tracteur »

2459

L’ex-chef du gouvernement s’en est pris au président du RNI lors d’une récente réunion du PJD. Il a également réagi aux dernières critiques de Nizar Baraka, probable prochain patron de l’Istiqlal, à son endroit.

« Il ne suffit pas de lever le slogan d »agharass agharass’ (Tout droit, ndlr) alors que l’on ignore si ton parti est une colombe ou un tracteur », a déclaré Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), s’adressant au président du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Aziz Akhannouch. L’ex-chef du gouvernement faisait ainsi référence à un présumé rapprochement entre le parti de la colombe et le Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM).

Dans sa sortie lors d’une assemblée générale du parti, tenue en prélude du congrès national prévu en décembre prochain, Abdelilah Benkirane a affirmé que le « sérieux » revendiqué par Aziz Akhannouch ne signifie pas « construire un parti en trois mois ou une jeunesse en réunissant 3.000 personnes en trois mois aussi », en revenant sur la dernière université de la jeunesse du RNI. « La jeunesse du PJD a été construite durant 20 ans de travail », lance le patron du parti de la lampe.

Benkirane a également profité de l’occasion pour répondre au candidat au secrétariat général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, qui l’accuse de vouloir s’implanter dans le monde rural à travers la gestion de programmes ou de ministères spécifiques. « Ce qu’il a dit ne représente pas sa vraie position, ce sont des propos que certains partis lui ont soufflés et demandé de sortir », a-t-il commenté, avant d’insister: « la relation entre le PJD et l’Istiqlal ne sera pas perturbée par des personnes passagères ».

La sortie de Nizar Baraka allait à contre-courant de l’orientation du parti de la balance sous Hamid Chabat. Ce dernier avait tenu à maintenir son alliance avec le PJD après le 7 octobre et durant les tractations pour la formation du gouvernement.