Au Maroc, Bernard Cazeneuve condamne les actes antimusulmans

9 vues

"Je veux redire avec force notre condamnation la plus sévère des actes antimusulmans qui ont suivi les attentats" de Paris, a déclaré M. Cazeneuve lors d'un point de presse avec son homologue Mohamed Hassad.
"Ceux qui s'en prennent à des musulmans en raison de leur appartenance religieuse s'en prennent à la République dans son ensemble. C'est pour nous inacceptable et je veux dire ici, au Maroc, que nous ne le tolèrerons pas", a-t-il ajouté.
Selon lui, le Maroc et la France ont, à ce titre, "beaucoup à faire ensemble pour lutter contre toutes les formes d'amalgame et rappeler haut et fort que les actes barbares qui se sont déroulés en France n'ont rien à voir avec l'islam".
D'après le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), le nombre des actes islamophobes a grimpé de 70% depuis les attentats jihadistes de janvier, par rapport à la même période de 2014.

L'islam est la deuxième religion de France, avec 3,5 à cinq millions de fidèles et 2.300 à 3.000 mosquées et salles de prière. Ce pays est également la première terre d'accueil de la diaspora marocaine, avec plus de 1,3 million de ressortissants.
Après les attentats de Paris qui ont fait 17 morts du 7 au 9 janvier, le Maroc avait mis en garde contre l'islamophobie.

Mercredi, le chef du gouvernement  Abdelilah Benkirane, avait dénoncé une "campagne sauvage" contre des musulmans dans des pays occidentaux, évoquant le triple meurtre de Chapel Hill aux Etats-Unis mais aussi celui d'un Marocain le mois dernier en France.