Al Ahdath Al Maghribia accuse l'AMDH de mercenariat

à 12:00

Sur sa Une du jour, Al Ahdath Al Maghribia évoque un "scandale" impliquant l'AMDH, mais le journal ne révèle rien. En titre, l'ONG est accusé d'avoir touché 200 millions (de centimes? de dirhams? d'euros?) d'ambassade étrangères. Al Ahdath Al Maghribia nous présente sous les airs d'un scoop, non signé, une pratique somme toute banale dans le monde associatif: les associations marocaines, dans le cadre de leur financement, reçoivent de l'argent de la part d'ambassades, d'agences et de fonds étrangers.

L'auteur de l'article ne semble pas savoir que presque toutes les associations ont recours à ce genre de financement dans le cadre d'appels d'offres et de surcroît de manière légale. Pire, son omission semble avoir passé tous les niveaux de validation au niveau de la rédaction.
 
Al Ahdath Al Maghribia a visiblement pris le pas de Mohamed Hassad, le ministre de l'Intérieur qui a ouvertement mis en doute l'intégrité de quelques associations des droits de l'homme lors d'une intervention au parlement mardi dernier.  De son côté, Ahmed Elhaij, président de l'ADMH, nous déclare que l'article en question "ne contient aucune information". Pour lui "Al Ahdath ne fait que suivre les déclarations du ministre de l'Intérieur qui essaye de mettre l'échec de l'État dans la gestion des droits de l'homme sur le compte des associations, et notamment l'AMDH".
 
Le président de l'AMDH précise qu'il y a "actuellement une campagne de pression contre l'AMDH pour la faire changer de positions sur un certain nombre de dossiers". Al Ahdath Al Maghribia ne serait-il donc qu'un pion dans cette guerre?