Le Polisario condamne à de lourdes peines des Marocains pour trafic de drogue

9169

Le Tribunal pénal à Tindouf a condamné 19 Marocains accusés de trafic de drogue à des peines allant de 15 à 17 ans et huit mois de prison ferme. Les personnes condamnées ont été arrêtées le 18 juillet par les miliciens du Polisario. 

Annoncés en arrestation le 18 juillet à Gueltat Zemmour au sud-ouest de Tindouf, pour avoir transporté de la drogue au territoire sous contrôle des troupes séparatistes, dix-neuf marocains ont été condamnés à des peines de 15 à 17 ans et huit mois de prison ferme par le tribunal pénal du Front, a indiqué le 6 novembre un communiqué du ministère de la Justice et des Affaires religieuses du Polisario, relayé par l’agence Sahara Press.

Dans le procès qui a démarré le 31 octobre, les 19 Marocains ont également été accusés de falsification et utilisation de contrefacteurs, au moment où un autre accusé, de nationalité sahraouie, se trouve toujours en fuite

Lors du procès, le parquet général du Front a réclamé une peine de 20 ans de prison ferme contre tous les accusés ainsi que l’émission d’un mandat d’arrêt contre le fugitif, une amende d’un million de dinars algériens pour chacun des accusés et la confiscation du véhicule de type Toyota Hilux immatriculé SH 4023183, appartenant au suspect de nationalité sahraouie, et qui aurait servi de moyen de transport des drogues introduites par les 19 accusés marocains, indique la même source.

Après les délibérations et les appels des avocats et des accusés, le tribunal a prononcé les peines de 17 ans et 8 mois plus un mandat d’arrêt pour l’accusé en fuite, 16 ans pour deux accusés marocains et 15 ans pour les 17 autres accusés, outre des amendes allant de 500.000 à 860.000 DA pour les vingt accusés, peut-on lire dans la dépêche de l’agence.