La police de Casablanca dément une agression en bande organisée sur l’autoroute

Crédit: DR

La préfecture de police de Casablanca dément catégoriquement les informations et les allégations selon lesquelles une bande criminelle composée d'individus munis d’armes blanches a attaqué les usagers de l’axe intérieur de l’autoroute à Casablanca alors que ces derniers s’étaient arrêtés immédiatement après un accident de circulation.

Soucieux d’éclairer l’opinion publique sur cette affaire, les services de sûreté de Casablanca confirment que les services du commissariat de police intervenant au niveau de l'axe intérieur de l'autoroute de la ville ont constaté, jeudi soir, un accident de circulation après le renversement de deux voitures légères à proximité de Douar El Bih relevant du district de Ain Sebaa, Hay Mohammadi, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que l'accident a provoqué un arrêt de la circulation pour un certain temps puisqu'il coïncidait avec l'heure de pointe au niveau de cet axe routier.

Profitant de l'arrêt de la circulation au moment de la constatation, un individu a agressé physiquement le conducteur d'une voiture qui s’était arrêtée à la fin de la voie dans l’objectif de le voler, ce qui a laissé la victime avec des blessures au niveau des doigts, poursuit la DGSN.

Sur la base de données fournies par la victime, les éléments de la police judiciaire sont parvenus à identifier l’individu en question.

Des recherches intensifiées sont en cours pour interpeller le mis en cause et le traduire devant la justice, tandis que le service des accidents de la route et la police de la circulation ont poursuivi les procédures de constatation et l’organisation de la circulation, conclut le communiqué.