Guergarate: le parti Podemos, membre du gouvernement Sanchez, affiche son soutien aux séparatistes

6866
DR.

Podemos, parti d’extrême gauche espagnol, a exprimé ce vendredi sa solidarité avec les séparatistes, réagissant à l’offensive lancée par le Maroc, après plusieurs semaines de blocage. 

Dans un communiqué publié ce vendredi 13 novembre, le parti d’extrême gauche Podemos, membre du gouvernement de coalition dirigé par Pedro Sanchez, a exprimé sa «solidarité avec les Sahraouis qui manifestent au poste-frontière de Guergarat».

Le parti de Pablo Iglesias, deuxième vice-président du gouvernement espagnol demande «le retrait immédiat des forces militaires présentes au poste-frontière de Guergarat, ainsi que la protection de la population civile qui y manifeste pacifiquement, à laquelle nous souhaitons également exprimer notre plus grande solidarité et notre soutien».

Podemos qui avait fait du soutien au Polisario un point crucial de son programme électoral (page 56), dans lequel le parti affirme qu’il «établira des relations diplomatiques de haut niveau avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD)», souligne par ailleurs dans ce communiqué «la nécessité d’avancer dans le processus d’autodétermination du peuple sahraoui».

 

Lire aussi: Guergarate: l’armée marocaine est intervenue pour briser le blocage

 

Pour rappel, l’armée marocaine a pénétré, ce vendredi matin l’extrémité sud du Sahara pour rompre le blocus routier imposé depuis trois semaines par des milices du Polisario. le ministère des Affaires étrangères marocain a rendu public un communiqué dans lequel il annonce que le Maroc « a décidé d’agir » pour mettre fin à la situation de blocage à Guergarate.

«Le Royaume du Maroc n’a eu d’autre choix que d’assumer ses responsabilités afin de mettre un terme à la situation de blocage générée par ces agissements et restaurer la libre circulation civile et commerciale», a souligné le département de Bourita.