Plusieurs pays mettent en garde leurs ressortissants qui souhaitent se rendre au Maroc

143

A la suite du drame survenu à Imlil, les gouvernement canadien, italien et français mettent en garde leurs ressortissants qui comptent se rendre au Maroc.
Le site du gouvernement du Canada qui rassemble toute l’information concernant les voyages à l’étranger a mis à jour les données concernant le Maroc depuis le drame à la région de Chamharouch qui a causé le décès de deux touristes scandinaves. Le gouvernement canadien invite ses concitoyens à faire preuve de beaucoup de « prudence » s’ils comptent s’y rendre et a déclaré que le danger de terrorisme plane sur le Maroc.
 
Lire aussi: Drame d’Imlil: Laftit accuse des courants «nihilites» de semer le désespoir dans le pays
 
« Des terroristes peuvent frapper à tout moment. Ils peuvent cibler, entre autres, des immeubles gouvernementaux, des lieux de culte, des écoles, des centres de transport et des lieux publics fréquentés par des étrangers (comme les attractions touristiques), des restaurants, des bars, des cafés, des centres commerciaux, des marchés et des hôtels (particulièrement les centres de villégiature côtiers) », est-il mentionné sur le site.
 
Lire aussi: Sit-in de solidarité à Rabat avec les familles des victimes du double homicide d'Imlil
 
Le gouvernement canadien conseille également à ses ressortissants de ne pas s’aventurer dans les zones éloignées et de « s’en tenir seulement aux endroits officiellement désignés pour le tourisme ». « Renseignez-vous auprès de la population locale avant d’entreprendre un voyage dans les régions désertiques du Sud, et n’engagez que des guides officiels recommandés par les hôtels, les agences de voyages ou les responsables du tourisme dans la région », conseille le site du gouvernement.
Selon le site Torrechannel, le ministère des Affaires étrangers italien a également conseillé aux voyagistes italiens de se montrer très prudents s’ils souhaitaient se rendre au Maroc: « En principe, le Maroc peut être considéré comme un pays stable. Malgré l’augmentation des mesures de sécurité, le risque d’attaques existe dans tout le pays ».
Les Affaires étrangères italiennes conseillent par ailleurs aux italiennes de « se déplacer en groupe, d’être discrètes et d’éviter les lieux isolés et moins fréquentés ». Ceux qui voyagent dans des tentes ou des campeurs sont également été encouragés à « utiliser des sites de campement contrôlés ».
Dernier pays à prévenir ses ressortissants, la France. « Il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées », recommande le ministère français. Et d’ajouter: « Pour les excursions en montagne, il est recommandé de ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyage agréé ».