H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Des sources syndicales ont révélé que plus de 190 médecins exerçant dans le secteur public dans la région de l’Oriental et à Fès avaient démissionné.

    Selon la parution du mercredi, 29 avril du quotidien Al Massae, 63 médecins exerçant dans le secteur public dans la région de l’Oriental ont présenté leur démission vendredi dernier. Selon certaines sources syndicales, ces médecins ont déposé leur démission au bureau du directeur régional de la Santé, Abdelmalek Koualla.  Ils Rrejoignent ainsi les 50 médecins ayant démissionné le 9 octobre dernier dans la même province.

     

    Lire aussi: A Casablanca, des médecins prescrivent des psychotropes contre de l’argent

     

    Dans la région de Fès-Meknès, 125 médecins ont eux aussi décidé de démissionner collectivement. Ils ont déposé une lettre conjointe au nom du syndicat indépendant des médecins du secteur public, où ils expliquaient leur décision par le refus du gouvernement de donner suite à leurs revendications. Selon Al Massae, les médecins ayant démissionné seraient composés de médecins généralistes, de pharmaciens et de chirurgiens dentistes.

     

    Lire aussi: Social: les médecins annoncent une grève de quatre jours

     

    Pour rappel, le dossier revendicatif des médecins du secteur public comporte plusieurs axes dont le plus important concerne l’indice-échelon 509 dans le calcul des salaires de leur catégorie. Avec cet indice, le salaire d’un médecin généraliste est de 12.300 DH ( soit plus de 3600 DH du salaire octroyé aux médecins actuellement). Les médecins réclament également des compensations pour la garde et le service obligatoire et estiment que leurs conditions de travail ne répondent pas aux critères internationaux.

    Share.

    Comments are closed.