Plan anti-froid: voici ce que prévoit le ministère de l’Intérieur

572
DR.

Le nombre des provinces bénéficiant du plan d’intervention du gouvernement dans les zones enclavées pour la saison hivernale 2018-2019 a été porté à 27 provinces, contre 17 en 2009, a souligné mardi à Rabat, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

En réponse à une question orale autour des « Préparatifs visant à alléger les effets de la vague de froid qui sévit dans les régions reculées » posée par le groupe Authenticité et modernité à la Chambre des conseillers, M. Laftit a indiqué que le gouvernement a fixé, chaque année depuis 2009, un plan d’intervention lors des périodes de neiges, de pluies et de vagues de froid ayant ciblé 1.426 douars et 213 collectivités territoriales correspondant à une population de 660.000 personnes.

Ce plan adopté annuellement par le gouvernement repose, selon le ministre, sur une série de mesures dont la mise en place d’un centre de commandement pour l’intervention rapide au niveau du ministère de l’Intérieur et des provinces concernées et l’opérationnalisation des commissions provinciales pour intervenir à temps et au bon endroit.

Les mesures concernent également l’approvisionnement normal de ces régions en denrées de première nécessité, la distribution du fourrage pour le bétail, l’organisation d’une intervention immédiate à travers des secours par hélicoptères et la mobilisation d’engins de déneigement.

Il a également mis en avant les mesures entreprises par le gouvernement en vue d’atténuer les souffrances de la population des zones reculées notamment en matière de services de santé à travers la mise en place d’hôpitaux militaires, la prise en charge des femmes enceintes, la distribution de denrées alimentaires et de couvertures dans toutes les régions concernées, ainsi que l’organisation des opérations de secours et d’accueil, notant à cet égard que plus de 3.500 personnes ont été pris en charge l’année dernière.

En réponse à une autre question orale autour du thème « La carte d’identité nationale (CIN) électronique », posée par le groupe constitutionnel démocratique et social, M. Laftit a relevé que la CIN dans sa nouvelle forme est prête, notant que la loi relative à cette carte sera soumise dans les prochains jours au conseil du gouvernement, ensuite au Parlement pour un examen approfondi.

Cette nouvelle carte dispensera les citoyens de tous les autres documents tels que les certificats de vie ou de nationalité, a-t-il expliqué