Phrase choc: Benkirane veut "vendre" les écoles et les hôpitaux marocains

3

S’exprimant lors du cinquantenaire de la création de la BAD, le chef du gouvernement a tenu un discours aussi ultralibéral qu’insensé sur le rôle de l’État.
La solution de Jouahri
S’exprimant à la même occasion, Abdellatif Jouahri, le wali de Bank Al Maghrib est lui, revenu sur la morosité de la Bourse de Casablanca et les solutions possibles. Pour lui, il faut envoyer un message au marché. Et celui-ci ne peut être transmis qu’à travers les grandes institutions publiques qui, cotées, apporteraient non seulement du sang neuf, et de l’argent frais à la Bourse, mais serviraient aussi de locomotive aux plus hésitants. D’aucuns y voient en l’occurrence un message adressé à des entreprises publiques de la taille de l’Office chérifien des phosphates.