Photos. Marche de protestation des salariés de la Samir, de Mohammedia vers Casablanca

3296

Plus de 900 employés de La Samir ont pris part, samedi 14 octobre, à une marche qui a fait le départ du siège de la raffinerie de Mohammedia pour arriver au tribunal commercial de Casablanca. Objectif: manifester pour le redémarrage de la société et la poursuite en justice des responsables de la crise.

«Si vous voulez que le prix du carburant baisse, libérez la raffinerie!». Voici le slogan scandé par les employés de La Samir qui ont marché par centaines du siège de la raffinerie au tribunal commercial de Casablanca samedi.

Leurs revendications? Redémarrer la raffinerie et poursuivre en justice Mohammed Al Amoudi patron de Corral Petroleum Holdings qui détient les deux tiers de la Samir et Jamal Ba Amer, PDG de la Samir, pour  mauvaise gestion et mise en danger de la société.

«L’Etat marocain est lui aussi responsable de la crise de La Samir, il faut qu’il prenne ses responsabilités à travers un programme qui protégerait les droits des travailleurs», a déclaré El Houcine Yamani, secrétaire général du syndicat des industries du pétrole et du gaz et du pétrole, à la presse.

Selon lui, il faut résoudre à tout prix la crise de La Samir qui a touché plus de 6000 employés travaillant de façon directe ou indirecte avec la société, et qui représente un danger financier et social pour la ville de Mohammedia ainsi que pour tout le Maroc.

Al Yamani a aussi précisé que les manifestations se poursuivront et ce dans différentes étapes jusqu’à ce que la crise se résolve et que justice soit faite.

Credits: Page Facebook de CDT Petrole