Photos et vidéo. Trente jeunes français au secours d’une synagogue à Figuig

1238
C. Twitter de Latifa Ibn Ziaten

Depuis plusieurs jours, une trentaine de jeune français participent à la restauration d’une ancienne synagogue à Figuig. Parmi ces jeunes une dizaine sont scolarisés à l’école de la deuxième chance de Sarcelles, une école qui lutte contre le décrochage scolaire.

Selon le parisien, c’est à l’initiative de Latifa Ibn Ziaten, la mère de Imad tué à Toulouse par le terroriste Mohamed Merah, à travers son association « Imad » que ce projet a pu voir le jour.


 

Pour ces jeunes en échec scolaire ou en quête de projet d’avenir, se concentrer sur la restauration d’une synagogue dans la région Oriental du Maroc, où français et marocains travaillent ensemble est un souffle d’air frais.