Pesticides: plusieurs tonnes de pommes de terre et de menthe détruites par l’ONSSA

2045

Un total de 17.641 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été détruites ou refoulées par les services de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) au titre de l’année 2019, selon un communiqué de l’établissement.

Durant l’année écoulée, l’ONSSA a procédé à 74.799 opérations de contrôle qui ont concerné un total de plus de 13 millions tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées, précise le communiqué, ajoutant que 2.243 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au parquet.

Les motifs de destruction de ces produits impropres à la consommation sont dus à leur origine inconnue, le non-respect des conditions de conservation et de stockage, l’expiration de la péremption et le non-respect de l’étiquetage, explique l’Office.

Au niveau de l’importation, plus de 8,4 millions de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées, dont 11.388 tonnes de produits non conformes ont été refoulées, ajoute-t-on de même source. Concernant l’exportation, plus de 3 millions de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlés et ont abouti à la délivrance de 139.845 certificats sanitaires et phytosanitaires, poursuit l’ONSSA.

 

Lire aussi : L’ONSSA fait retirer un lot de conserves de boulettes de sardine non conforme

 

En ce qui concerne l’utilisation des pesticides, l’ONSSA a détruit 136 tonnes de pommes de terre et 125 tonnes de menthe en raison du dépassement des taux des résidus de pesticides autorisés ou de l’utilisation de pesticides non autorisés pour l’usage sur ces produits végétaux.

A ce sujet, dans le cadre de la réévaluation des risques des pesticides homologués au Maroc à la lumière des évolutions scientifiques, les services de l’ONSSA ont retiré en 2019 cinq matières actives entrant dans la composition des pesticides. Ceci porte à 48 le nombre de pesticides retirés du marché marocain, note le communiqué, faisant savoir que 10 tonnes de pesticides non conformes ont été également refoulés en 2019.