Vidéo. Le père de Sylia dévasté par le sort réservé à sa fille

199
Credits: Hespress

La séance d’interrogatoire devant le juge de Sylia, de son vrai nom Salima Ziani, a eu lieu ce mercredi. Son père Ahmed Ziani, qui espérait vivement qu’on la libère, fut dévasté de voir que cela ne se fera pas de si tôt. 

Les temps sont durs pour Ahmed Ziani, père de Sylia, une des militante de la contestation rifaine, connue pour être la « chanteuse » du Hirak. Après avoir longtemps espéré que sa fille soit libérée après la séance d’interrogatoire, voilà que ses espoirs s’évanouissent devant la nouvelle qui dit que cette dernière retournerait en prison.

« Il n’y avait personne au tribunal, à part des avocats de l’affaire qui opposait Othmane Benjelloun à son neveu. On a donc essayé de renvoyer le père de Sylia du couloir du tribunal mais ce dernier a résisté avant l’intervention de la police qui lui a permis de rester. » raconte Akhbar Alyaoum, dans son édition du 14 juillet. Nos confrères avaient tenu compagnie à Ahmed Ziani au moment où ce dernier attendait le verdict du juge d’instruction.

« Le père de Sylia ne voulait rien manger de la journée. Et quand il a enfin accepté de le faire, un appel de l’avocat de Sylia l’interrompit  pour lui demander de revenir. Après un entretien avec le juge de 10 minutes, il nous confia que ce dernier lui demanda d’être patient. » poursuit Akhbar Alyaoum.

 » Ahmed Ziani a une modeste retraite de 1400 dhs, insuffisante ne serait-ce que pour l’achat de ses médicaments. Cependant, Ahmed nous a déclaré que ni le sort de cette retraite, ni celui de sa santé très fragile ne l’importaient. Pour lui, le plus important étaient que les gens obtiennent leurs droits, et que Sylia soit libérée. » ajoute le journal. « Chaque jour supplémentaire que Sylia passe au cachot représente une grande souffrance pour ma fille, je l’ai visité ce matin et son état était inquiétant, j’ai plus peur pour elle que je n’en ai pour ma santé » a confié le père bouleversé après avoir appris que Sylia allait retourner dans sa geôle.