Passation des pouvoirs entre Nizar Baraka et Ahmed Reda Chami, nouveau président du CESE

Crédits : MAP.

La cérémonie de passation des pouvoirs entre Ahmed Reda Chami que le roi Mohammed VI a nommé président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), et son prédécesseur Nizar Baraka, s’est déroulée mardi à Rabat.
Intervenant à cette occasion, Baraka a félicité Chami pour la confiance placée en lui par le roi, lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles missions.
Il s’est dit convaincu que Chami apportera une nouvelle dynamique et une richesse au conseil par sa grande expérience et œuvrera à ce que le CESE puisse avoir plus d’impact sur les politiques publiques et à une véritable application des recommandations s’inscrivant dans le cadre de la mission du Conseil.
Lire aussi : Le roi nomme Ahmed Reda Chami à la tête du CESE
Pour sa part, Chami s’est félicité de la confiance placée en lui par le souverain, mettant en avant l’apport du Conseil au gouvernement, aux institutions parlementaires et aux autres établissements de l’Etat.
Il a, dans ce sens, mis l’accent sur la nécessité de déployer davantage d’efforts en vue de remédier aux problèmes à caractère social, économique ou environnemental dont souffre le royaume, soulignant l’importance que revêt l’application de la totalité des recommandations du Conseil.
Lire aussi : Rapport: le CESE recommande de relancer l'ascenseur social à travers l'éducation
Né le 16 mai 1961 à Casablanca, Chami est depuis février 2016, ambassadeur du royaume du Maroc auprès de l’Union Européenne à Bruxelles. Il a également été ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies dans le gouvernement Abbas El Fassi (2007-2011), puis député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) de la ville de Fès (de 2011 à février 2016).
Entre 2005 et 2007, il a été directeur général d’entreprise, chargé notamment des services centraux, des projets de développement et du suivi opérationnel de certaines filiales dans l’assurance et les nouvelles technologies.