H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le Parti de la justice et du développement estime que les résultats qu’il a obtenus à l’élection des membres de la Chambre des conseillers sont «étranges». 

    Après les résultats du triple scrutin législatif, communal, et régional, le Parti de la justice et du développement (PJD) conteste également ceux obtenus à l’élection des membres de la Chambre des conseillers. La formation, qui a fait l’objet d’une lourde débâcle le 8 septembre dernier, estime cette fois que les trois sièges décrochés par ses candidats à la deuxième chambre dépassent «étrangement» leurs attentes.

    «Les voix obtenues par les candidats du parti dépassent largement, de façon étrange et inadmissible, celles qui reviennent au parti», a fait savoir Slimane El Amrani, premier vice-secrétaire général du PJD dans un communiqué diffusé dans la soirée du 6 octobre. Pour le parti de la Lampe, ces résultats ne correspondent pas à ceux obtenus le 8 septembre dernier. «Dans ce contexte, le secrétariat général déplore les pratiques inacceptables qui ont conduit les listes de candidats du parti à obtenir ce nombre de voix », écrit El Amrani.

    Pour «contribuer à renforcer le processus démocratique dans notre pays et à préserver la crédibilité de l’action politique », le secrétariat général du PJD affirme ne pas être « concerné » par une adhésion à la Chambre des conseillers. Il appelle ainsi ses candidats « déclarés gagnants » à présenter leurs démissions, « conformément à la procédure légale en vigueur ».

     

    Lire aussi : le PJD fustige « violations et irrégularités » durant les élections

     

    Dans son communiqué, le secrétariat général du PJD indique aussi qu’il n’a conclu aucun accord avec « aucune des composantes politiques », à l’exception d’une « coordination qui a eu lieu avec le Parti du progrès et du socialisme (…) sur la base d’un soutien mutuel ».

    Selon le ministère de l’Intérieur, le parti du Rassemblement national des indépendants est arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des Conseillers, avec 27 sièges, au titre des collèges des collectivités territoriales et des chambres professionnelles. Il est suivi par le Parti authenticité et modernité (19 sièges), le Parti de l’Istiqlal (17 sièges), le Mouvement populaire (12 sièges), l’Union socialiste des forces populaires (8 sièges) et le PJD (3 sièges).

    « L’élection des membres de la Chambre des conseillers s’est déroulée dans des conditions normales avec une participation encourageante », a par ailleurs indiqué Abdelouafi Laftit.

    Share.

    Comments are closed.