Chefchaouen-Ouazzane: nouvelles tensions entre cultivateurs de cannabis à cause du manque d'eau

à 11:30
D.R

Dans son édition du 16 mai, le quotidien Al Akhbar affirme que la région de Chefchaouen et Ouazzane est le théâtre d'une guerre pour l’eau entre les  cultivateurs de cannabis. La nouvelle graine utilisée par ces derniers nécessite une grande quantité d’eau.

Plusieurs accrochages ont été enregistrés entre plusieurs cultivateurs de cannabis dans la région de Chefchaouen et Ouazzane pour les sources et les puits d’eau, rapporte Al Akhbar dans son édition du 16 mai. Les raisons de cette «pénurie d’eau» est une nouvelle graine de cannabis, plus fertile mais qui nécessite une grande quantité d’eau ce qui a perturbé la répartition des quotas d’eau. Cette nouvelle graine importée consomme deux fois plus d’eau mais garantit de meilleures récoltes.

D’ailleurs, plusieurs associations de la protection de l’environnement actives dans la région ont tiré la sonnette d’alarme contre cette exploitation massive des ressources naturelles. Ils réclament, selon le quotidien, une intervention immédiate des autorités pour éviter le scénario catastrophe de l’année dernière. La guerre pour l’eau entre les agriculteurs avait usé les ressources naturelles et a causé la mort de plusieurs bancs de poissons et a privé plusieurs douars d'eau potable.