Ouarzazate: la découverte du corps d’une fillette 41 jours après sa disparition suscite l’émoi

1736
Le corps de la jeune Naima, âgée à peine de cinq ans a été retrouvé ce samedi 26 septembre, 41 jours après sa disparition dans des circonstances mystérieuses./DR

Disparu depuis le 17 août, le corps de Naima a été retrouvé ce samedi. Une affaire qui ne manque pas de rappeler la tragique mort du jeune Adnane à Tanger, survenue seulement quelques jours auparavant.

Le corps de la jeune Naima, âgée à peine de cinq ans a été retrouvé ce samedi 26 septembre, soit 41 jours après sa disparition dans des circonstances mystérieuses. «Les restes d’ossements humains de petite taille et des vêtements ont été découverts samedi soir dans une montagne de la région de Tafergalt, près d’Agdz (province Ouarzazate)», a annoncé dimanche le procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Ouarzazate.

في هذه اللحظات تم العثور على جثة الطفلة المختفية نعيمة اروحي ابنة دوار تفركالت جماعة مزكيطة اكدز بمنطقة (تزكَزات) بشعبة…

Posted by Zagora Ville on Saturday, 26 September 2020

Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet et confiée à la brigade judiciaire de la Gendarmerie royale de Zagora pour mener l’expertise génétique en vue d’identifier l’ADN et déterminer les causes du décès, a précisé le procureur général du Roi dans un communiqué.

De plus, la brigade judiciaire de la Gendarmerie royale de Zagora mènera également les investigations nécessaires pour déterminer les circonstances et élucider cette affaire, a ajouté la même source.

Le parquet informera l’opinion publique de tout développement lié à cette affaire, conclut le communiqué. L’affaire a suscité un grand émoi dans la région, mais aussi sur les réseaux sociaux, où les appels pour le rétablissement de la peine de mort se sont multipliés ces dernières heures. Des appels réitérés seulement quelques jours après la découverte du corps du jeune Adnane à Tanger, victime de viol.

سمعنا باغتصاب طفل مكناس و حرقه ، غضبنا و تكلمنا ثم نسيناسمعنا باغتصاب الطفلة في الحافلة غضبنا ….ثم نسينا.سمعنا…

Posted by ‎تلاگلو الإخبارية Tlaglou Alikhbarya officiel‎ on Sunday, 27 September 2020

Pour rappel, une pétition pour attribuer la peine de mort au criminel ayant violé, tué et enterré le jeune Adnane a été lancée sur Facebook et a récolté à ce jour plus de 800.000 signatures.