Non respect des passages piétons: voici ce qui attend ceux qui refusent de payer l’amende

Toute personne traversant la route hors passage piéton sera sanctionné par une amende de 25 dirhams. Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’État chargé du Transport, a expliqué le processus adopté pour cette mesure durant un point presse tenu le 22 décembre au siège du ministère du Transport.

Selon une publication du site du PJD, datant du 22 décembre, le secrétaire d’État chargé du Transport a indiqué que les agents de polices du royaume émettront des procès verbaux à l’encontre des citoyens ne disposant pas du montant de l’amende au moment de l’infraction. Ils devront se rendre à l’un des postes de police afin de régler leur situation. Dans le cas contraire, des actions juridiques seront entreprises contre les retardataires.

Par ailleurs, Boulif a invité les présidents communaux a donner plus d’importance à la signalisation routière au sein de leurs territoires. L’objectif de ces initiatives est de garantir la fluidité du trafic, la sécurité des conducteurs de véhicules à moteurs, mais aussi des piétons.

Pour rappel, l’amende de 25 dirhams figure dans le Code de la route depuis 2010, mais elle n’était pas mise en application par les autorités.