Nasser Zefzafi s’est cousu les lèvres, selon son père

1476

Ahmed Zefzafi, père de Nasser Zefzafi, a annoncé que son fils s’est cousu la bouche à la prison d’Oukacha pour réclamer sa liberté et dénoncer le verdict en appel du Hirak du Rif.

Quelques jours après la fin du procès en appel des détenus du Hirak du Rif, le leader du mouvement, Nasser Zefzafi a décidé de protester en se cousant la bouche. C’est ce qu’a annoncé son père sur sa page Facebook et a confirmé ce qui a été annoncé par les membres de familles de plusieurs détenus sur les réseaux sociaux.

«J’ai reçu cette lettre de la part de Nasser Zefzafi par le biais d’un autre détenu: j’ai décidé de faire cette bataille (coudre les lèvres) car je suis convaincu de mon droit à la liberté, je m’oppose à la militarisation du Rif, l’assassinat et l’enlèvement des rifains. A ces points s’ajoute le refus de l’administration de la prison de me remettre mon dossier médical», a écrit Ahmed Zefzafi sur sa page en citant son fils.

Lire aussi: La cour d'appel de Casablanca confirme les lourdes peines contre les détenus du Hirak

Rappelons que la Cour d’appel de Casablanca a confirmé le verdict prononcé en première instance dans le procès du Hirak, dont les sentences variaient d’un à 20 ans de prison ferme contre les 45 détenus du Hirak du Rif et l’abandon des peines contre les détenus libérés par grâce royale. La Cour a jugé les détenus coupables de complot contre l’Etat, interruption de la prière du vendredi, manifestations sans autorisation ou encore coups et blessures.