H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Dixième sur la liste du partie indépendantiste ERC, Najat Driouech a été élue au Parlement catalan à l’issue des élections du 21 décembre.

    Najat Driouech va faire son entrée au Parlement catalan à l’issue des élections du 21 décembre. Cette Maroco-espagnole de 36 ans était arrivée 10e sur la liste du parti de la Gauche républicaine de Catalogne (Esquerra Republicana de Catalunya – ERC) pour la ville de Barcelone. Elle devient la troisième musulmane, et la première femme de cette communauté, à intégrer le corps législatif de la Catalogne, qui regroupe à elle seule le quart de toute la communauté musulmane de l’Espagne, avec 515.000 membres en 2016.

    «Je me présente parce que je suis Catalane et je ne veux pas représenter une minorité, je me présente avec mes 17 années de parcours professionnel et avec l’envie de faire de la pédagogie, d’éduquer pour changer les choses», a-t-elle confié à La Vanguardia avant les élections. Driouech, qui vit en Espagne depuis l’âge de 9 ans, travaille comme conseillère à l’intégration à la mairie d’El Masnou. Dans son métier, elle est chaque jour témoin d’une discrimination professionnelle dont les musulmans ou les immigrants portant des noms d’origine arabe sont les victimes principales. «Je ne veux pas que mes enfants subissent la moitié de ce que leurs grands-parents ont subi, ou un quart de ce que j’ai subi», promet cette mère deux enfants.

    Les autres partis indépendantistes ont raflé une majorité lors des élections du 21 décembre. Si elle ne s’identifie à aucun parti politique, Driouch a accepté de rejoindre la liste électorale de l’ERC dans le but de mener son combat contre les préjudices à un plus haut niveau. «J’ai pris cette décision en ces temps compliqués pour la Catalogne parce que je crois qu’il est nécessaire de civiliser une partie de la société – cette minorité qui croit qu’une autre minorité est de classe inférieure», a-t-elle déclaré à BBC.

    Share.

    Comments are closed.