Le mouvement du narco-opposant Said Chaou s'invite à l'UE

à 19:15

Le siège de l'Union européenne (UE) à Bruxelles accueille mercredi 28 février une rencontre au sujet du Hirak rifain organisée par le "Mouvement du 18 septembre pour l’indépendance du Rif". 

Le mouvement basé aux Pays-Bas et téléguidé par le narco-opposant rifain, Said Chaou, ancien député à la Chambre des représentants, accusé par les autorités marocaines de financer par l'argent de la drogue un mouvement séparatiste au Rif, compte mobiliser un nombre important de la communauté rifaine établie en Europe, selon nos confrères de Yabiladi.

Le Mouvement aurait mis à la disposition de ses sympathisants des moyens de transport pour se déplacer à Bruxelles.

Le même jour, une conférence dans laquelle interviendra Ahmed Zefzafi, père du leader du Hirak du Rif Nasser Zefzafi, se tiendra au siège de l'UE et connaîtra également la présence de l'avocat Abdelaziz Nouidi, sous le thème de "Combat pour les droits de l'Homme dans la région du Rif".

Originaire d’Al Hoceïma, Chaou a quitté le Maroc pour les Pays-Bas dans les années 1980. Après y avoir fait fortune grâce au commerce des coffee shops, ce cousin d’Ilyas El Omari, secrétaire général du PAM, revient au Maroc en 2003.

En 2007 il commence sa carrière politique et devient député sous les couleurs du parti d'Al Ahd avant que ce dernier ne fusionne avec le PAM en 2008.

Depuis 2010 Chaou ne peut plus rentrer au Maroc après avoir fait l’objet de deux mandats d’arrêt internationaux émis par la justice marocaine, pour "association de malfaiteurs" depuis 2010, et "trafic international de stupéfiants" depuis 2015.