Moulay Hicham réagit à l’arrestation d’Omar Radi

Le prince Moulay Hicham, cousin du roi Mohammed VI. Crédit: DR

Le prince Moulay Hicham a réagi dans un post Facebook à l’arrestation du journaliste Omar Radi.

«Par conséquent, affirme-t-il, disposer d’un arsenal juridique nécessaire pour protéger les institutions nationales est une chose, et utiliser cet arsenal en permanence pour miner le débat public sur les préoccupations et les contraintes, qui ne peuvent être traitées que dans une société libre, en est une autre».

Du point de vue du prince rouge, comme le surnomme la presse nationale, «le développement humain et la croissance économique figurent parmi les problèmes majeurs qui s’imposent avec acuité à l’agenda national en raison de la détérioration généralisée».

Ces problèmes «ne peuvent être traités de manière approfondie et sérieuse sans garanties claires que la liberté d’expression et de publication, entre autres droits de l’Homme, restera protégée par la Constitution», a relevé le prince.

Pour le prince, «celui qui pense que restreindre ces libertés est justifié au service de l’institution royale, se trompe».

 

Lire aussi: La mise en détention de Omar Radi suscite l’indignation générale

 

Et d’ajouter dans la même veine que «les institutions nationales sont critiquées par les citoyens lambda en raison de l’absence d’institutions d’intermédiation sociétales crédibles à travers lesquels ils peuvent exprimer leurs frustrations et leurs angoisses et établir un dialogue».

Le cousin du roi Mohammed VI a estimé que «la capacité du citoyen concernant son droit à l’expression individuelle est la dernière chose qui lui reste en tant que moyen d’expression et de participation et c’est un droit garanti par la constitution».