Mohammedia: un membre du PJD accusé de vol de documents confidentiels d’un hôpital

2107
Image d'illustration./DR

Le vol de ces documents, relayés par un site web, avait pour but de nuire à la réputation du directeur du centre hospitalier préfectoral (CHP) Moulay Abdellah de Mohammedia. En plus du vol, l’accusé et son complice sont poursuivis pour diffamation et propagation de fausses informations.

Un employé du centre hospitalier préfectoral (CHP) Moulay Abdellah de Mohammedia a été convoqué devant le conseil de discipline pour «faute grave». Sa convocation a été communiquée à la direction régionale de la santé Casablanca-Settat, il y a deux jours, par le biais d’une lettre signée par le ministre de la Santé, indique ce mardi 2 février le quotidien Assabah.

Selon le quotidien arabophone, l’employé qui est aussi membre du Parti de la justice et du développement (PJD), a été convoqué suite à une affaire de vols de documents confidentiels dans le centre hospitalier où il officie.

Ces documents, qui sont des accords conclus par le CHP de Mohammedia, ont été partagés sur un site Web, précise la même source. Une enquête a alors débuté auprès du propriétaire du site web, qui a admis que les documents lui ont été remis par l’employé de l’hôpital après leur rencontre près d’une mosquée.

 

Lire aussi: Taza: 8 personnes non prioritaires ont bénéficié du vaccin anti-covid

 

L’employé de l’hôpital a nié les faits, mais une expertise technique de son téléphone portable a permis d’établir sa culpabilité, souligne Assabah. Une confrontation entre les deux suspects a par la suite été organisée avant qu’ils soient déférés devant le tribunal de première instance de Mohammedia.

Le juge a ainsi décidé de poursuivre l’employé du CHP pour vol, diffusion de fausses informations par le biais de documents écrits et diffamation. Quant au propriétaire du site web, il est poursuivi pour diffusion de fausses informations visant à nuire à la vie privée des personnes, diffamation et dissimulation de documents obtenus illégalement.