Portrait: Mohamed Benchaâboun, le nouveau ministre de l’Economie et des Finances

17747

Le roi a reçu et nommé Mohamed Benchaâboun au poste de  ministre de l’Economie et des Finances, indique le cabinet royal. Lors de cette audience, Mohamed Benchaâboun a prêté serment devant le souverain. Le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau de Charafat Afilal a été supprimé.
Voici le communiqué du  cabinet royal:
« Conformément aux dispositions de l’article 47 de la constitution, et sur proposition du Chef du gouvernement, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu ce lundi au Palais royal à Rabat M. Mohamed Benchaaboun que le Souverain a nommé ministre de l’Economie et des Finances. Lors de cette audience M. Mohamed Benchaaboun a prêté serment devant Sa Majesté le Roi. D’autre part, SM le Roi, que Dieu Le préserve, a bien voulu donner son approbation à la proposition du Chef du gouvernement portant sur la suppression du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau auprès du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et le transfert et l’intégration de toutes ses attributions au sein des structures et prérogatives de ce ministère tout en oeuvrant à la révision de son organigramme. Cette décision vise l’amélioration de la gouvernance des chantiers et projets relatifs à l’eau, et de leur efficacité et efficience et le renforcement de la cohérence et la complémentarité entre les différents services et établissements concernés par l’eau relevant de ce ministère, en harmonie avec l’intérêt particulier que Sa Majesté le Roi accorde à ce secteur. Cette audience s’est déroulée en présence du Chef du gouvernement ».
Diplômé de l’École nationale supérieure des télécommunications (ENST) de Paris en 1984, Benchaaboun a été nommé par SM le Roi au poste de Directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), entre 2003 et 2008, avant d’être désigné Président directeur général de la Banque centrale populaire (BCP), un poste qu’il occupe depuis février 2008.
Membre du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), il a commencé sa carrière professionnelle chez Alcatel Alsthom Maroc, où il a occupé le poste de directeur stratégie, développement et contrôle de gestion, puis le poste de directeur industriel.
En août 1996, il a été nommé directeur à l’administration des douanes et impôts indirects, chargé de coordonner des projets transversaux pour le compte du ministère de l’Économie et des Finances.
Trois ans après, Benchaaboun a rejoint la BCP en tant que directeur général adjoint, chargé des services communs puis du pôle développement.
Parallèlement à ses fonctions, il est également expert auprès du Fonds monétaire international (FMI) et vice-président de la Confédération internationale des banques populaires.
Sur le volet associatif, il est membre du Conseil d’administration de la fondation Mohammed V pour la solidarité, de la fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales et de l’éducation-formation et de la Fondation Lalla Salma de prévention et traitement des cancers.