Mise au point de Hassad sur la suspension d’un enseignant d’Al Adl Wal Ihssane

3150

Dans un communiqué officiel, le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur explique qu’un enseignant membre d’Al Adl Wal Ihssane a été suspendu après avoir distribué des tracts à caractère politique dans l’établissement où il enseigne.

Le 16 octobre, la mouvance d’Al Adw Wal Ihssane annonçait qu’un enseignant membre de son cercle politique a été suspendu le 13 avril dernier de son poste au lycée Hassan II à Midelt. Le mouvement islamiste avance que son cadre a été interdit provisoirement d’exercer son métier après avoir offert des fleurs à ses collègues femmes lors de la journée mondiale du 8 mars. Le département de Mohamed Hassad avance une toute autre version.

Dans une mise au point parvenu le 17 octobre à H24info, le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur explique que l’enseignant adlawi a été suspendu suite à la distribution de tracts à caractère politique au sein du lycée Hassan II. Pour le département de Hassad, il s’agit d’une « une violation du principe de la neutralité des établissements scolaires » .

Quant à la décision de la suspension provisoire, le ministère se dégage de toute responsabilité et affirme qu’elle a été prise par « le conseil disciplinaire de l’établissement composé des représentants de l’administration et d’autres fonctionnaires ».