Migration: huit morts dans la mer d’Alboran entre le Maroc et l’Espagne

244
Image d'illustration. DR

La Garde civile espagnole a récupéré mardi le corps d’un migrant d’origine subsaharienne et en a secouru 47 autres au large des côtes sud de l’Espagne, ce qui porte à huit le nombre de migrants morts dans cette zone en 24 heures.

L’embarcation de fortune, repérée dans la nuit en haute mer au sud de Motril (Andalousie, sud) a été secourue avant l’aube et les rescapés, « 30 hommes et 17 femmes », tous majeurs, ont été amenés au port de Motril, a précisé à l’AFP un porte-parole de la Garde civile à Grenade.

Dans la nuit de dimanche à lundi, également dans la mer d’Alboran qui sépare le Maroc de l’Espagne, le naufrage d’une autre embarcation a fait sept morts et 70 migrants subsahariens ont été secourus par les garde-côte marocains, selon une source militaire.

L’ONG espagnole Caminando Fronteras a affirmé que le naufrage avait fait 24 disparus, un nombre non confirmé côté marocain. L’Espagne est actuellement une des premières portes d’entrée pour les migrants clandestins en Europe.

Près de 25.000 personnes sont arrivées en Espagne par la mer depuis début 2019, et plus de 98.000 en Europe, dont 1.246 ont perdu la vie ou sont portées disparues, selon les dernières données publiées par l’Organisation internationale des migrations (OIM).