MHE: «Le roi a refusé à deux reprises les propositions gouvernementales sur la réforme de la formation professionnelle»

2253
Crédit: DR.

La commission en charge de la réforme de la formation professionnelle, présidée par le chef du gouvernement, a proposé deux projets de réforme qui ont été refusés par le roi. Les détails.

Ce sont des données importantes celles qu’a révélées Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, sur la réforme de la formation professionnelle. Dans sa livraison du vendredi 29 mars, Al Massae rapporte que MHE a déclaré devant un parterre de journalistes que le roi Mohammed VI a refusé à deux reprises les propositions gouvernementales sur la réforme de la formation professionnelle.

D’après la même source, Moulay Hafid Elalamy a expliqué que la commission en charge de la réforme de la formation professionnelle attend toujours la réponse du souverain concernant  la troisième proposition. Lors de la dernière réunion entre Mohammed VI et ladite commission, le roi a insisté sur la nécessité d’une vision réaliste et pragmatique, répondant aux besoins de l’économie nationale, aux attentes des employeurs et aux aspirations des Marocains. Cela passe, selon le quotidien, par un renouvellement  des branches de la formation professionnelle et des approches pédagogiques.

Lire aussi: Mohammed VI préside une séance de travail dédiée à la formation professionnelle

Lors de la conférence de presse, Moulay Hafid Elalamy a assuré que le roi donne une importance capitale à ce dossier, car il souhaite des résultats probants dans le chantier de la réforme de la formation professionnelle. «Il faut qu’on propose une stratégie qui donne des résultats honorables. Le roi a refusé qu’on sombre dans les grandes lignes et des discours de bonne volonté et c’est pour cela qu’il a décliné les deux premières propositions. Cette fois-ci le projet est prêt et on espère être à la hauteur de la confiance royale», conclut MHE.