Meurtres d’Imlil: on en sait plus sur l’Hispano-suisse arrêté par le BCIJ

59

La police marocaine a arrêté samedi un Hispano-suisse soupçonné d’être impliqué dans le meurtre de deux touristes scandinaves. La presse helvétique a révélé de nouvelles informations concernant son identité.

Selon l’agence de presse suisse ATS  qui cite les déclarations de la porte parole de la police fédérale, le mis en cause a des antécédents à Genève. Il a été arrêté plusieurs fois entre 2007 et 2013 et a été condamné pour plusieurs crimes comme le vol, l’agression ou encore la violence conjugale. La même source précise qu’il aurait quitté la Suisse en 2015 pour le Maroc, après s’être radicalisé.

Les médias helvétiques ont également précisé que les autorités de Genève sont en communication avec les autorités marocaines, norvégiennes, danoises et espagnoles pour faciliter l’échange d’informations concernant le mis en cause.

Pour rappel, le BCIJ avait procédé à l’arrestation, samedi à Marrakech, d’un ressortissant suisse, portant la nationalité espagnole et installé au Maroc, pour liens présumés avec certaines personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête judiciaire menée dans l’affaire du meurtre des deux touristes, norvégienne et danoise, dans la commune d’Imlil (province d’El Haouz).

Selon l’enquête, le mis en cause, imprégné de l’idéologie extrémiste et violente, est soupçonné d’apprendre à certains accusés dans cette affaire les outils de communication via les nouvelles applications et de les entraîner au tir. L’enquête révèle également son adhésion à des opérations de recrutement et d’embrigadement de citoyens marocains et sub-sahariens pour exécuter des plans terroristes au Maroc