H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La quinquagénaire souffrait de diabète et a subi un arrêt cardiaque, après que les autorités marocaines lui aient saisi sa marchandise.

    Malika, originaire d’Oujda, s’est rendue tôt dans la matinée du samedi 29 février à Melilla, pour en revenir avec deux caissons d’amandes. Au poste-frontière, sa marchandise lui a été confisquée par les autorités marocaines, rapporte le média espagnol El Diario.

    «Elle ne s’est pas arrêtée et a suivi les douaniers, elle les a suppliés de lui restituer sa marchandise car le lendemain elle devait payer son loyer», explique l’Association Rif des droits de l’homme au média espagnol. Sa marchandise était destinée à «un homme d’affaires qui a des navires et des commerces dans l’enclave et au Maroc», souligne la même source.

     

    Lire aussi: Interview avec un élu de Melilla: «Nous vivons dans l’incertitude et l’insécurité»

     

    Âgée de 56 ans, Malika était diabétique, ce qui ne l’a pas empêchée de s’insurger contre cette décision. «Elle est restée toute la journée au poste de contrôle douanier en train de pleurer et sans manger quoi que ce soit», poursuit la même source. Quelques heures plus tard, «Malika a fait une crise de nerfs et vers 18 h, elle s’est effondrée, touchée par une crise cardiaque», explique-t-on depuis l’association.

    Le Maroc, après avoir permis pendant plusieurs décennies le commerce transfrontalier, tente d’éradiquer le phénomène de la contrebande vivrière. Le pays a créé une mission parlementaire de prospection sur la situation des enfants négligés et des femmes-mulets, qui préconisait d’humaniser et d’organiser de façon optimale le passage de Bab Sebta, au niveau de l’autre enclave, visée par un avis similaire de fermeture de son poste-frontière.

    Share.

    Comments are closed.