Meknès: manifestation dans un cimetière pour réclamer plus… de places

2345

Des habitants de Meknès ont manifesté en fin de semaine dernière pour protester contre la décision du président de la commune urbaine, Abdellah Bouanou, d’interdire la construction d’un lieu pour enterrer leurs morts.

Abdellah Bouanou aurait pris la décision d’interdire les travaux de construction du cimetière «Al Ghofrane» sans justification. Selon Al Akhbar dans son édition du 16 novembre, la décision du président de la commune impacterait directement la vie de quelque 100.000 citoyens qui ne trouvent plus d’endroits où enterrer leurs morts. Cette situation les pousse à parcourir de nombreux kilomètres pour trouver des espaces vacants dans les cimetières avoisinants.

Une partie du terrain a été achetée par un bienfaiteur qui l’a réservé à la construction du cimetière gratuitement. Les manifestants demandent ainsi à la commune de lever l’interdiction et d’accélérer les travaux de construction pour permettre aux bienfaiteurs de poursuivre leur engagement dans ce projet.