Mauvais départ pour les bus électriques de Marrakech

En phase de test actuellement, les nouveaux bus électriques de Marrakech connaissent déjà des déboires. L’un d’eux a causé son deuxième accident, en l’espace de deux mois, lors de tests sur le terrain.

Un piéton a été gravement blessé lors d’un test sur le terrain de l’un des bus électriques dont va disposer la ville ocre du royaume dans la journée du 15 septembre. Selon Al Akhbar dans son édition à paraitre le 19 septembre, le piéton a été violemment percuté par le véhicule sur le boulevard Hassan II, non loin de la gare ferroviaire. L’homme a été transporté aux urgences afin de recevoir les soins nécessaires. Il est à noter que ce même bus a été à l’origine d’un accident avec un tripoteur vers la fin du mois d’août lors d’un test.

En plus de ces deux accidents, le projet des bus électriques semble souffrir de certaines défaillances au niveau matériel tout aussi bien que financier. En effet, les bus qui devraient être livrés par la compagnie chinoise devaient au départ mesurer 24 mètres, mais la compagnie n’a pas pu les livrer, mais a promis d’en fournir d’autres de 18 mètres, avant de livrer finalement des unités faisant seulement 12 mètres. Par ailleurs, des dysfonctionnements au niveau des câbles utilisés dans l’alimentation des véhicules ont été relevés, ce qui a nécessité de déterrer l’ensemble des axes par lesquels les bus transitent, afin d’y apporter les réparations nécessaires.

Concernant l’aspect financier du projet, il s’avère peu rentable du fait que le prix des billets a été fixé à 4 dirhams, chose qui est loin de pouvoir rentabiliser le coût du projet qui avoisine les 240 millions de dirhams, même dans le cas où le prix des billets se voit fixé à 10 dirhams.