Marrakech: un militaire à la tête d’un réseau de trafic de cocaïne

Un réseau de trafic de cocaïne, qui opérait à Chichaoua et à Marrakech, a été démantelé vendredi dernier par les éléments de la gendarmerie royale. C’est un membre de l’armée qui était aux commandes de cette bande criminelle. Les détails.

Une vaste opération de la gendarmerie royale a mis fin à un gros réseau de trafic de stupéfiants, rapporte Assabah dans son édition du lundi 9 septembre.

Les éléments de la gendarmerie royale ont arrêté trois personnes, dont un militaire qui était le cerveau de la bande. Les mis en cause étaient en possession d’une grande quantité de cannabis, ajoute le quotidien arabophone.

Les premiers éléments des investigations ont démontré que les présumés coupables sont également impliqués dans le trafic de cocaïne vers la ville de Marrakech. Le journal indique que ces derniers ont fait de la ville de Chichaoua le théâtre de leurs opérations.

 

Lire aussi: Gendarmes impliqués dans le trafic de drogues: des complicités au sein de la justice et de la Marine royale

 

Les domiciles des mis en cause ont été perquisitionnés et d’importantes quantités de drogues ont été saisies, conclut Assabah. Une enquête sous la supervision du parquet général compétent a été ouverte.