Marrakech: des diplômés chômeurs non-voyants voulaient intercepter le convoi royal

La ville de Marrakech était en état d’alerte maximale, jeudi dernier. « Les diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants ont décidé d’intercepter le convoi royal », titre Al Massae dans son édition du weekend. 

Les éléments de la sûreté nationale de Marrakech peuvent pousser un ouf de soulagement. Ils étaient en état d’alerte maximale jeudi 7 novembre. Les diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants s’apprêtaient, en effet, à observer un sit-in de protestation, en parallèle avec la visite du roi Mohammed VI dans la ville ocre.

À en croire les informations d’Al Massae, la police a été informée sur l’organisation d’un sit-in près de Bab Doukkala et les quartiers qui mènent à Guelliz. Une information qui a chamboulé les plans des forces de l’ordre, indique le quotidien arabophone.

Et d’ajouter que les éléments de la police judiciaire et leurs hauts responsables se sont vite mobilisés pour prendre les choses en main. Ils se sont rendus, aussitôt alertés, à Bab Doukkala et ont sécurisé les zones à coté du siège du parti socialiste unifié.

« Le PSU abritait, en effet, une rencontre de l’association des diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants. Ces derniers comptaient, selon les informations qu’ ont reçu les forces de l’ordre, faire une marche de manifestation après la fin de cette rencontre », peut-on lire sur Al Massae.

Les diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants militent depuis près de 8 années pour l’accès à la fonction publique. Leur combat n’a abouti à rien pour l’instant. Ils s’estiment marginalisés et ne bénéficient d’aucune allocation.