H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le ministre de l’intérieur Abdelouafi Laftit aurait insisté auprès du ministre de l’intérieur espagnol pour que le Maroc apporte son soutien à l’Espagne dans le contrôle des imams et des mosquées dans le royaume Ibérique.  

    Le Maroc veut-il faire main basse sur l’islam en Espagne? Suite aux attentats de Barcelone et à l’issue de la visite du ministre de l’intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido mardi 29 août à Rabat, le ministre de l’intérieur marocain Abdelouafi Laftit aurait soufflé à son homologue espagnol la volonté du royaume chérifien d’apporter de l’aide pour y contrôler les mosquées et les imams.

    L’information, révélée par le journaliste Ignacio Cembrero sur elconfidencial, rapporte également que Abdelouafi Laftit avait exposé l’offre marocaine aussi bien en secret que publiquement devant les journalistes présents.

    Par ailleurs, et selon une source diplomatique citée par Cembrero, ce n’est pas la première fois que le Maroc propose ses services de contrôle des mosquées en Espagne, le ministre des affaires étrangères Alfonso Dastis aurait déjà transféré en Espagne le même message lors de sa visite au Maroc en février dernier après la formation du nouveau gouvernement espagnol.

    Insinuation du BCIJ ?

    Lors de son entretien avec l’agence EFE le 26 août dernier, Abdelhak Khiam, patron de Bureau central d’investigation judiciaire s’était étonné que la police espagnole n’ait pas anticipé les attentats de Catalogne. Il s’était interrogé «La mosquée de Ripoll n’attirait-elle pas l’attention? Les imams ne sont-ils pas contrôlés? Et moi qui croyais qu’après les attentats de Madrid en 2004, les amis espagnols avaient compris beaucoup de choses».

    Khiam avait considéré que les jihadistes catalans, qui ont grandi en Espagne, ne sont pas «immunisés» contre le radicalisme. Mais, ce n’est pas le cas au Maroc, s’est-il félicité. Et d’expliquer: «Ici, les jeunes sont immunisés de plusieurs manières, mais principalement par le contrôle du domaine religieux, qui a porté beaucoup de fruits, notamment la disparition des mosquées anarchiques et le contrôle des contenus des sermons». Un message sibyllin envoyé à qui de droit.

    Share.

    Comments are closed.