Maroc-UE: El Othmani s’entretient avec Federica Mogherini

Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani a reçu la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, au siège de la primature.

Federica Mogherini a commencé depuis hier une visite de deux jours au Maroc consacrée à consolider la dynamique des relations entre le royaume et l’UE. Elle a été reçue ce jeudi par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani au siège de la présidence du gouvernement à Rabat.

Les deux responsables ont discuté de divers aspects de la coopération entre le royaume et l’Union Européenne, notamment des réformes majeures entreprises par le gouvernement dans les domaines de la protection sociale, de l’éducation et de la santé.

«La réunion a été une occasion au cours de laquelle les deux parties ont salué la qualité des relations de partenariat entre le Maroc et l’Union et le niveau constant de coordination entre le Maroc et l’UE sur un ensemble de dossiers essentiels revêtant une dimension politique, sécuritaire, économique et sociale, ainsi que les perspectives prometteuses du partenariat euro-marocain, notamment après la ratification de l’accord agricole entre les deux parties», peut-on lire sur la page Facebook du chef du gouvernement.

Lire aussi : Vidéo. Accord agricole: l'essentiel du point de presse de Bourita et Mogherini

Lors de la réunion, la haute représentante a déclaré que les deux parties doivent renforcer leur coopération dans divers domaines et profiter des perspectives prometteuses de la coopération entre le Maroc et l’UE. Federica Mogherini a souligné, par la même occasion, l’importance du rôle joué par le Maroc dans la région du Maghreb et du bassin méditerranéen, le continent africain, qui s’est consolidé davantage après le retour du Maroc à l’Union africaine.

Pour rappel, Mogherini avait tenu mercredi soir un point de presse avec le chef de la diplomatie marocain, Nasser Bourita. Une conférence de presse qui est intervenue quelques heures après l’adoption par le Parlement européen de l’accord agricole Maroc-UE.